Choisis-toi!

D’aussi loin que je me rappelle en ce qui à trait à ma jeunesse, je n’étais pas une ‘’vraie’’ sportive. Je voulais réussir plus que tout à être bonne dans les sports et ‘’aimer’’ ça, mais au fond de moi je n’aimais pas du tout les sports, ni d’équipe, ni solo.

J’étais une ‘’dramatique’’. C’est-à-dire que j’aimais que ma vie soit ‘’comme dans un film’’ dans ma tête, écrire dans mon journal, écouter des films de filles et m’occuper de mes amis. J’ai développé ma passion pour les sports ‘’à tort’’. À un moment de mon adolescence, je me suis fait dire pas mon chum de l’époque que ‘’j’étais parfaite, mais que mon bas de corps était laid’’. Il a ajouté que je n’aurais jamais le corps de cette femme en me pointant une femme dans un magazine. À cet époque, j’avais déjà un trouble alimentaire... ça n’a donc fait que s’emplifier. Encore aujourd’hui, je me lève à tous les matins en pensant à cette phrase et je pense qu’elle va me suivre tous le restant de mes jours. Mais tu sais quoi, ça me convient parfaitement, parce que je ne serais probablement pas la femme que je suis sans cela.

C’est de là que commence ‘’ma passion’’ pour le sport. Je me suis dit que j’allais changer mon corps POUR LES AUTRES, ce qui a été ma première grosse erreur. Cependant, comme je m’en suis rendu compte, cette erreur est rapidement devenue l’une de mes meilleures alliées. Donc, entrainement 6 fois par semaine, plan alimentaire très stricte, aucune vie sociale… Mon trouble alimentaire de ma jeunesse qui ne faisait fureur pour personne s’est transformé en un trouble alimentaire très populaire… j’étais admirable d’avoir changé mon corps comme cela.

Je t’épargne les milliers d’étape que j’ai dû franchir pour me rendre ou je suis aujourd’hui, parce que de tout façon le cheminement est propre à chacun. Ce qui est important de savoir c’est que mon cheminement et les fréquentations que j’ai pu avoir, peu importe ce qu’elles ont été m’ont permises de grandir et de faire grandir mon intérieur énormément. Encore aujourd’hui, et pour toujours, je travaille avec d’autres professionnels que moi à faire grandir cette petite fille en moi qui a été blessée, mais qui a eu le courage de s’en sortir de d’utiliser ses blessures comme outils de réussite et non comme outils de sabotage.

Avec le temps, le sport est devenu ma drogue et je me suis retrouvé à être une réelle passionnée par TOUS LES SPORTS et à assumer que je ne suis pas toujours la TOP dans tous les sports que je pratique (ce que je n’assumais pas avant). J’ai maintenant besoin de bouger beaucoup, de faire des activités variés, de rester active et tous cela à 100% pour moi. C’est aussi cette vraie passion qui m’a permis de faire de vrais choix pour moi en ce qui a trait à ma carrière.

C’est comme ça que je suis devenue d’abord entraineure et ensuite naturopathe. Malgré mes études et ce que tout le monde aspirait pour moi, j’ai abandonné mon plan de match initiale et j’ai fais tous ces choix pour moi, pour ce que je voulais réellement et je m’efforce de continuer à faire ces choix, même si parfois ils ne sont pas faciles et que certaines personnes ne sont pas d’accord avec ces derniers.

 

Souvent on nous demande ce que sont nos regrets et ce que nous changerions à nos vies. Honnêtement, je suis LOINNNNNNNNNNNNN d’être parfaite, j’ai plusieurs choses à travailler, mais je n’ai AUCUN regret sur ce que j’ai fait et ce que je fais en ce moment de ma vie, tout simplement parce que je fais exactement ce que je souhaite faire et non ce que les autres souhaitent que je fasse.

me.jpg