Les rages alimentaires

Les rages alimentaires, plus communément appelée les ‘’cravings’’, sont à la fois plus simples et plus complexes que vous ne le pensez. Bien entendu, nous ne parlons pas ici de troubles alimentaires, mais bien seulement d’une rage ou d’un irréel besoin de consommer un aliment ou un type d’aliment. Plusieurs vous diront qu’il s’agit de votre corps qui vous parle et ils auront raison. Par contre, la plupart ne comprendront pas ce que ce dernier veut réellement vous dire. 

 

Les rages alimentaires, nous viennent d’un déséquilibre entre ce que votre cerveau ou votre corps aurait besoin et ce que votre cerveau conscient comprend. Je crois qu’une des croyances les plus farfelus à ce sujet est que le corps manque de magnésium lorsque vous avez envie de manger du chocolat. Bien entendu, c’est croyance est totalement fausse et votre besoin en magnésium pourrait bien se traduire par un débalancement au niveau des neurotransmetteurs qui se verront largement affectés par la consommation de chocolat. Cette interaction ne rend pas la relation plus réelle, mais explique l’une des possibilités. La communication entre les différentes cellules du corps humain est un mécanisme complexe et très précis. Malheureusement, l’interprétation que nous faisons de ces signaux est largement influencée par l’état actuel de notre corps et de notre cerveau. En effet, une personne ayant une saine alimentation, un apport calorique décent, une bonne gestion de son stress et un sommeil adéquat n’aura pas de rages alimentaires. Un autre point à aborder est qu’il faut faire la différence entre les types de rage, soit les  physiologiques et les psychologiques. Les rages de type psychologique sont les plus largement associées aux troubles alimentaires, mais dans bien des cas il existe des rages qu’on ne peut pas qualifier de TCA,  car ils n’ont aucun fondement social et résulte uniquement d’un débalancement. Cette deuxième catégorie est plutôt qualifiée de rage physiologique. Selon les scientifiques, les ‘’cravings’’ physiologiques ne sont pas de réelles rages, car ils ont une cause précise et sont corrigeables assez facilement. L’un des principaux responsables de nos rages est notre système immunitaire et son interaction, plutôt serrée, avec l’hormone du stress (le cortisol). En effet, selon de récentes études, l’irréel besoin de nourriture est lié directement ou indirectement à l’effet euphorisant de l’activation du système d’adaptation. Que ce soit le relâche d’immunoglobuline (anticorps) ou d’histamine, les substances que nous créons suite à une réaction d’hypersensibilité alimentaire, une allergie ou en lien avec un débalancement de la flore intestinale, aura pour effet d’activer le système d’adaptation.

Bien entendu, ceci n’est qu’une partie de l’iceberg, car le cerveau détient plusieurs autres mécanismes pour nous créer un besoin irréel mais, selon moi, la réponse immunitaire et la relâche de cortisol qui s’en suit est une des causes les plus répandues et ignorées par plusieurs praticiens.

 

Mathieu Bouchard N.D