Et votre cerveau lui?

Selon vous, la dépression et les troubles d’anxiété sont ils causés par un dérèglement du cerveau ou toutsimplement par un dérèglement du corps ? La dépression et autres troubles relatifsà l’anxiété ne sont pas causés par un manque de neurotransmetteurs,  même que plusieurs experts mondiaux sont d'avis que la théorie du neurotransmetteur déficient est très rarement la bonne. Selon plusieurs études récentes, les antidépresseurs n’aident pas le problème et sont à peine plus efficace que l’effet placebo dans bien des cas. Contrairement à ce que vous pourriez penser, notre précieux cerveau n’est pas à l’abri de notre mode de vie. L’inflammation excessive générée parde mauvaises habitudes de vie et alimentaires peuvent très bien affecter votre cerveau et déclencher une cascade de réactions immunitaires qui dérèglent complètement la production et l’activation des récepteurs par les neurotransmetteurs. Comme si ce n’était pas assez,  votre génétique influence aussi votre production de neurotransmetteurs et votre niveau d’inflammation. Sans déclencheur externe, même avec la pire génétique, il est possible que vos gènes ne vous nuisent pas au point de vous rendre malade. Il faut toujours un élément déclencheur pour activer une réaction, comme il est nécessaire de retirer la goupille d’une grenade pour la faire exploser. Le corps ne se dérègle pas sans aucune raison, il est donc absurde de croire que le cerveau est la cause du problème lorsqu’on sait très bien qu’il ne fait que subir les assauts. Nous référons souvent le terme « inflammation »  au corps et non au cerveau, mais un corps en surplus d’inflammation affectera le cerveau, qui est loin d’être à l’abris de cette inflammation.  Heureusement, il n’est jamais trop tard pour vous occuper de votre cerveau.

Voici quelques petits conseils :

  1. Reposez vous et dormez suffisamment
  2. Consommez de vrais aliments et non des produits transformés
  3. Faites le plein de soleil et/ou de vitamine D3 si vous n’aimez pas le soleil naturel
  4. N’ayez pas peur du gras!  Les acides gras de qualités comme l’huile d’olive, les noix, les avocats, le beurre non-chauffé, l’huile de noix de coco et les poissons gras pour leur Omega-3.
  5. Évitez les produits céréaliers transformés. Malgré la réputation que leur fait plusieurs professionnels de la santé, les pains commerciaux et les céréales aussi santé semblent -elles, n’aident en rien votre santé, car la plupart du temps vous en consommerez beaucoup trop.
  6. Consommez une bonne quantité de fibres et de végétaux, ils sont vos amis et renferment une grande quantité d’éléments essentiels au maintien d’une bonne santé
  7. Demandez l’aide d’un professionnel qualifié et non seulement un donneur de pilules et utilisateur de protocoles magiques.
  8. Faites de l’exercice.
  9. La nature est votre alliée, les plantes, herbes et épices avec leurs composés phytochimiques peuvent vous aider mais demandez de l'aide pour les choisir.

Votre santé mentale est bien plus qu’une simple question de sérotonine ou de dopamine, vous pouvez faire une différence dans votre quotidien. Ce que vous faites à tous les jours influencent votre corps en entier, un changement dans la bonne direction peut faire des petits miracles sur votre humeur, votre contrôle d’émotion et votre santé mentale, il suffit de savoir quoi faire et comment le faire.

Mathieu Bouchard, Naturopathe