La café: Doit on s'en méfier ?

Ce breuvage possède  un aura presque mythique et sa consommation à l'échelle mondiale est faramineuse. On peut lire beaucoup d'articles et d'études parlant du café, mais quand on parle de santé quel est la véritable position du café. On s'entend que cette question doit être méticuleusement adressée, car il ne faut pas confondre café et caféine. Malheureusement, plusieurs confondent allégrement les deux et tendent à démoniser le café à tort. Voyons cela d'un peu plus près.

Je crois qu'il est nécessaire de mettre en perspective le cas du café en adressant un peu son histoire et sa notoriété actuelle.  Il se produit mondialement environ 150 millions de sac de 60 kilos par année et il est estimé qu'il se boit 2.25 milliards de tassé de café chaque jour.  Selon différentes analyses, le café contiendrait entre 71mg et 220mg de caféine par 150 millilitres selon  le type de café et la méthode de préparation. Il est intéressant de noter que le Arabica contient 2 fois moins de café, en moyenne, que le Robusta. La consommation du café par l'homme remonte au 9ieme siècle et même à cette époque, ce breuvage était considéré comme ayant de propriétés médicinales. Le café était notamment utilisé pour la variole, la rougeole, la goutte et même les pierres aux reins. Dans le monde moderne, on a rapidement eu tendance à penser que  le café était néfaste pour la santé. Pourtant,  le problème n'est pas tellement le produit en soi, mais plutôt le mode de vie moderne et la raison pourquoi les gens boivent du café.  Les gens se reposent peu, se surcharge de travail, mais consomme plus de café pour endurer la charge de travail et la fatigue. Il est donc raisonnable de penser que c'est l'humain moderne qui est mauvais pour sa propre santé et non pas le café. SI on veut avoir des réponses précises, pourquoi ne pas se tourner vers les plus récentes études. Il y a plusieurs études de réalisé sur le café qui démontre notamment qu'une consommation régulière de ce breuvage améliorerait la tolérance au glucose chez les personne non diabétique et semble pouvoir aussi réduire l'incidence des maladies neurodégénératives comme l'Alzheimer et le Parkinson. En fait, il existe plusieurs études qui démontrent une corrélation entre la consommation de café et la baisse d'incidence de ce type de maladies, mais rien qui pour le moment peut être considéré comme une preuve absolue. La quantité le plus souvent mentionné dans ces études est entre 3 et 4 tasses par jour, mais on ne parle pas de dosage de caféine.  Il est intéressant de noter que c'est aussi cette dose qui est associée à une réduction de toutes les causes de mortalité selon l'European Society of Cardiology. On consomme tellement de café que selon les chiffres reçus, ce breuvage serait la plus grande source d'antioxydant dans l'alimentation nord-américaine.

Bien entendu, le café et sa caféine n'a pas seulement des effets bénéfiques, il reste tout de même l'impact sur le système nerveux central qu'il faut considérer. Il peut nuire au sommeil, causer de l'agitation et de l'anxiété, déranger le système digestif et même causer des maux de tête. Chez les personnes intolérantes aux histamines, le café pourrait être problématique et il existerait aussi un risque pour les femmes enceintes, car la caféine, à plus de 300mg par jour, pourrait affecter le développement du fœtus. Il serait donc judicieux de réduire sa consommation de café à 1 à 2 tasses pendant la grossesse. Dans le cas de conditions comme l'hypertenstion et de l'arythmie, il serait judicieux de limiter votre consommation de caféine.

Comme vous le voyez, le café n'est pas tellement dangereux pour vous, si vous n'en buvez pas 12 tasses par jour. Il existe même plusieurs études qui démontrent que la consommation de café et dans certains cas de caféine directement, aurait des avantages pour la santé. Pour ma part, je recommande à mes clients de ne pas dépasser 2 tasses par jour surtout pour la question de la gestion du stress et du sommeil et Il est important de se rappeler que l'OMS à mit la limite tolérable de consommation de caféine à 400mg par jour, il va donc falloir faire un peu de mathématiques et surtout consulter un professionnel si vous prenez de la caféine parce que vous êtes épuisé.

Global coffee production, 2016/17. Available at https://www.statista.com/statistics/263311/worldwide-production-of-coffee/. Accessed May 29, 2017

DicumG, Luttinger N. The Coffee Book: Anatomy of an Industry from the Crop to the last Drop. New York: The New Press; 1999: IX

Wierzejska R. Can coffee consumption lower the risk of Alzheimer’s disease and Parkinson’s disease? A literature review. Archives of Medical Science : AMS. 2017;13(3):507-514. doi:10.5114/aoms.2016.63599.

Madeira MH, Boia R, Ambrósio AF, Santiago AR. Having a Coffee Break: The Impact of Caffeine Consumption on Microglia-Mediated Inflammation in Neurodegenerative Diseases. Mediators of Inflammation. 2017;2017:4761081. doi:10.1155/2017/4761081.

http://www.who.int/elena/titles/caffeine-pregnancy/en/

https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/nutrition-and-healthy-eating/in-depth/caffeine/art-20045678