Votre cerveau, votre santé et vous

Comme vous l’avez peut-être déjà lu, le corps humain est un ensemble complexe de système. Cet ensemble d’organe répond de manière simultanée face aux différentes situations auxquelles il doit faire face. Ce phénomène est la base même de ce que l’on appelle la médecine fonctionnelle ou intégrative, ce qui veut dire qu’on ne regarde jamais pour traiter la condition observée, mais on cherche à comprendre comment cette condition est arrivée et ce que l’on peut faire pour que le corps la règle. Malheureusement, le cerveau n’est pas à l’abri de ce qui se passe dans le corps et les études récentes démontrent bien que votre alimentation et votre mode de vie affecte grandement la santé de votre cerveau.

 

La science a longtemps considéré que le cerveau était protégé par une barrière de ce qui se passait dans le corps, mais avec la progression fulgurante des recherches, cette croyance fut rapidement démontée. Un des meilleurs exemples est la corrélation importante entre le développement du diabète de type II et les chances de développer la maladie d’Alzheimer et aussi le Parkinson. Pourtant, ces deux conditions sont largement différentes, mais l’impact d’une résistance à l’insuline ce fait ressentir sur tout le corps pas seulement sur votre pancréas et votre tour de taille. On comprend bien que ces deux conditions ne sont pas des coïncidences, ce qui se passe dans corps affecte grandement l’état de notre cerveau. Bien entendu, on ne guérit pas tout en cessant de manger des biscuits ou en arrêtant de fumer la cigarette, mais il faut comprendre que le corps a une limite de tolérance. La majorité des conditions médicales sont affectées par votre mode de vie et votre alimentation et heureusement, il n’est pas nécessaire de manger du poulet bouilli et des brocolis pour s’aider. Parmi les conditions qui sont largement modulable on retrouve la dépression, le diabète de type II, l’hypertension artérielle, la maladie de Crohn’s, la colite ulcéreuse, le syndrome du côlon irritable et bien entendu, la santé cardiovasculaire en général. Vous pensez peut-être que ces conditions n’ont aucun lien entre elles, mais le lien entre votre intestin et votre cerveau est le lien le plus étudié des cinq dernières années. Il existe plus de 7000 articles concernant le microbiote intestinal de l’être humain et environ 3000 d’entre eux parle du lien entre le cerveau et l’intestin, il est donc un peu réductionniste de penser que ce que vous faites avec votre corps n’affectera pas votre cerveau.

 

Heureusement, comme je le mentionnais ci-haut, votre alimentation ne doit pas être monotone pour être en santé et il suffit de quelques ajustements pour la rendre bénéfique. Malheureusement, les pizza pochettes, pogo, beignes, boissons gazeuses, beurres d’arachides transformés, jus de fruits, pains bruns vendus commercialement, huile végétale, margarine, lait de vache et même le précieux baloney ne font pas partie d’une saine alimentation. Étrangement, ces aliments semblent occupés une place importante dans l’alimentation moyenne des Québécois, car ils sont publicisés par différents groupes de professionnels qui affirment que ces aliments font partie d’une saine alimentation. Je vous comprends qu’avec tout ce marketing, il est de plus en plus complexe de savoir ce qui est bon à manger ou non. Je vais vous donner un truc que je donne à tous mes clients pour les aider à comprendre. Le truc est simple, votre alimentation devrait être composée de 90% d’aliment n’ayant pas d’étiquette. Bien entendu, les fruits et légumes congelés et les viandes sous-vides ont des étiquettes, mais je crois que vous avez compris le principe. Malgré leur appétissante viande blanche, une pépite de poulet n’est pas un aliment santé, un peu dans la même catégorie que le poisson pané. Voici une liste partielle de ce que vous devriez manger majoritairement :

·         Viande de toutes sortes (la qualité est importante ici donc renseignez-vous bien)

·         Poisson et fruit de mer

·         Fruits (idéalement 1 à 3 par jour selon le cas)

·         Légumes de toutes les couleurs

·         Riz, patate, patate sucrée, quinoa et même avoine pour certains.

·         Noix, graines, beurre, huile d’olive, huile d’avocat et huile de noix de macadamia et huile de noix de coco

·         Chocolat noir 80% +

·         Vin rouge (avec modération)

J’espère que ces quelques lignes vous auront éclairées et permis de voir plus clair dans le monde complexe qu’est celui de l’alimentation pour la santé. Il n’est pas défendu de manger un pogo, ni même du pain brun, mais ces aliments ne devraient pas faire partie de votre alimentation de tous les jours si votre but est d’optimiser votre santé et de rester en santé autant physiquement que psychologiquement.