La vulgarisation et interprétation scientifique

SI vous êtes comme moi, vous aimez surement lire des bons articles, bien écrits, et contenant de la véritable science. Malheureusement, les réseaux sociaux et les centaines de faux sites pseudo-scientifiques s'en donnent à cœur joie pour extrapoler des articles scientifiques complexes et en tirer des conclusions douteuses voir totalement hors sujet. La vulgarisation et l'interprétation est un art, un art complexe à maitriser adroitement et où une sur simplification ou extrapolation incorrecte mène les lecteurs vers le mauvais chemin. Donc, si vous êtes fans de bonnes lectures et aimez mieux comprendre sans vous faire avoir, je vous propose de démystifier quelques points dans cet article.

Selon moi, l'erreur la plus fréquente et le manque de corrélation entre la recherche citée et l'article en soi. Si vous êtes abonné à plusieurs sites douteux où on trouve un remède contre le cancer au 2 jours, vous savez exactement de quels sites ou quels articles je veux parler. Bien entendu, la plupart de ces articles évitent ou plutôt ne vont pas mettre l'emphase sur le fait que l'étude utilisée a été faite in vitro donc en laboratoire dans une boite de pétri ou une éprouvette par exemple. Ces études ne sont pas sans valeur, car elles peuvent servir à mieux comprendre certains phénomènes, mais ce qui se passe hors d'un corps et dans une éprouvette n'est pas soumis aux mêmes contraintes que les études in vivo. Souvenez-vous que dans un plat de pétri, une balle de 9 mm peut tuer le cancer, mais je ne crois pas que ce soit applicable sur un être humain sans causer plusieurs petits problèmes. 

En deuxième place, mais pas moins important, le mode d'administration du composé, médicament, produit naturel.  Encore une fois, il ne faut pas oublier que le mode d'administration a un impact majeur sur l'effet de plusieurs composés qu'ils soient naturels ou pas. Il existe plusieurs modes d'administration, mais voyons un peu un mode fréquemment utilisée qui est identifié par i.p. ou intrapéritonéale est une injection pour atteindre plus rapidement le système vasculaire et ne devrait pas être confondu avec p.o. ou par voie orale qui doit être introduit par la bouche.  Je crois que vous aurez deviné que l'absorption n'est pas du tout la même dans les deux cas. Le composé ingéré devra passer le système digestif tandis que l'autre non ce qui est facteur majeur à considérer dans plusieurs cas.

Nous verrons maintenant le troisième point que j'aime particulièrement regarder : Qui a financé la recherche. Si vous regardez une études à accès libre, vous aurez la chance de voir la publication entier. Dans ce type de publication, vous pourrez voir au bas qui a financé ou pour qui cette étude a été faite. Bien entendu, si l'étude s'avère positive et a été financée par une compagnie qui vend le produit, il y a quelques vérifications à faire surtout si aucun autre groupe n'est arrivé aux mêmes conclusions.

Ceci étant dit, il existe plsusieurs autres facteurs, mais le but ici est de vous sensiblisez pour que vous ne croyez pas absolument tous ce que vous lisez ou entendez. Bien entendu, il existe beaucoup de bon site et une panoplie de bon bloggeur santé, mais la plupart du temps je vous invite quand même à  vérifier les dires de vos bloggeurs préférées ou encore mieux de demander leurs sources si possible, vous en aurez le cœur net.